25 mai 2008

Four

  Comment expliquer ma dernière bêtise en date... Disons que l'entrée de l'appartement que je partage avec mon cher et tendre a été lavé sans intention vive et déclarée de lavage d'entrée. Il y a quelques jours, nous avons acheté un nouveau four traditionnel - boîte blanche avec vitre devant, petit gabarit, ça loge sur l'étagère supérieure d'une bibliothèque. Un four d'étudiant. L'ancien ayant cassé pile à la fin du mois, comme ont tendance à le faire tous les objets un tant soit peu coûteux, nous nous trouvions dans l'obligation d'en acheter un nouveau si nous souhaitions faire à manger le soir même. C'est un four à vapeur, objet bizarre et incompréhensible que je ne connais absolument pas. Mais ce four si merveilleux ne tient pas tout à fait sur l'étagère, deux de ses papattes pendouillent dans le vide entre l'étagère et le mur. Il nous fallait donc une planche, qui nous a été généreusement fourni ce week-end par le père de mon chéri. Ledit chéri n'étant pas là cet après-midi, je décide de ranger gentiment le four sur l'étagère pour lui faire plaisir et pour faire une tâche de moins lorsqu'il reviendrait. Je descends donc le four - je peux juste l'attraper avec les mains levées - et SPLASH : douche générale. Partout. Par terre, sur l'évier, sur l'étagère, sur la nourriture stockée en-dessous, et bien sûr sur moi : cheveux, lunettes, décolleté, jean, tout y est passé, je suis à présent trempée et j'écris ce message devant le ventilateur histoire de sécher un peu.

    Hé oui : un four à vapeur, ça a de l'eau dedans. Beaucoup d'eau. Plus que ce que je pensais!

Posté par une chemise à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Four

Nouveau commentaire