05 juin 2008

Les Partiels

Ahhh, les Partiels. Le mois de Juin amène toujours son lot d'examens immondes, incompréhensibles et barbares qui détermineront ceux d'entre nous qui passeront à l'année supérieure et ceux d'entre nous qui resteront là où nous sommes, préférant ne pas croire à l'adage que l'herbe est plus verte dans le pré d'à côté et considérant qu'il vaut mieux tout manger de notre côté avant de traverser la haie.
Vilains Partiels qui instaurent un esprit de compétition entre les étudiants, ne serait-ce que lors de la publication des résultats - un mois après l'examen en général - où six cent cinquante étudiants souhaitant lire le même papier se livrent une bataille sans merci. Le plus simple serait qu'un étudiant lise l'ensemble des notes, mais comment faire confiance à un inconnu pour ses Résultats? Résultats sacrés, que même un ami ne peut pas vérifier en toute confiance, que même ses parents ne peuvent pas vérifier, il faut ab-so-lu-ment aller voir par soi-même. Mais si, ça s'appelle la paranoïa examinatoire. Normal. D'autant plus qu'un résultat d'examen est devenu tout sauf secret : on a beau recevoir chacun nos résultats personnalisés par la Poste, c'est malgré cela affiché au grand jour sur les murs de l'Université. Serait-ce pour cela qu'il pleut au mois de juin?

Posté par une chemise à 22:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les Partiels

Nouveau commentaire